Les bijoux ethniques philippins et birmans

Délimitée au sud par la Chine et à l’est par l’Inde, la région de l’Asie du Sud est composée de nombreux pays pour ne citer que la Birmanie, l’Indonésie, le Cambodge et le Timor oriental. Dans ce billet, je vais vous parler des bijoux ethniques du Myanmar et des Philippines.

Les bijoux ethniques des Philippines

Philippines, archipel des échanges

Je commence ma tournée des pays du sud-est de l’Asie par les Philippines. Difficile en effet de passer à côté de cet archipel de 7 107 îles, lorsque l’on sait que ce pays de quelques 98 millions d’habitants est, entre autre, célèbre pour ses bijoux ethniques en or. J’ai découvert ces bijoux artisanaux préhispaniques lors de l’exposition "Philippines, archipel des échanges" qui s’est tenue au Musée du Quai Branly à Paris, du mois d’avril au mois de juillet de l’année dernière.

J’ai ainsi appris que les bijoux ont une place prépondérante dans chaque tribu philippine et que les hommes, tout comme les femmes, en portaient, ainsi que les enfants. Et parmi les bijoux ancestraux on trouve les pendentifs et les boucles d’oreilles communément appelés les Linglingo. Ces derniers permettaient en effet d’identifier le rang social d’un individu. Autrement, la richesse d’une famille se connaissait grâce au nombre de perles portées par le patriarche. Fabriqués à partir de coquillages, de graines de bananier ou de métal, ces bijoux s’arborent tantôt sur le cou, tantôt dans les cheveux ou aux bras.

Et si à cette époque, les Philippins étaient fascinés par l’or, c’est parce que de nombreuses vertus étaient attribuées à ce métal précieux. De ce fait, les bijoux en or s’utilisaient beaucoup pendant les naissances, les cérémonies de mariage et les rites funéraires. Ainsi, à l’arrivée d’un nouveau-né par exemple, son cordon ombilical était précieusement gardé dans un petit sac avec des pièces en or.

Les bijoux ethniques de la Birmanie

Birmanie

Comme le Myanmar ne s’est ouvert au monde que très récemment, on n’a pas encore recensé tous les bijoux ethniques de l’ensemble des tribus birmanes. Mais d’ores et déjà, si pareillement à moi vous vous passionnez pour les boucles d’oreilles, les colliers et les bracelets en argent massif, vous ne pourrez rester indifférentes aux bijoux artisanaux des Karens.

Localisé dans la partie sud-ouest, ainsi qu’à l’est du pays, ce groupe ethnique tibéto-birman est un peuple de nomades qui existerait depuis le huitième siècle. Aujourd’hui, malheureusement minoritaire, cette ethnie a, au fil des siècles, essayé de préserver ses traditions, ainsi que ses coutumes et cela malgré l’occidentalisation de la Birmanie. Mais les Karens sont aujourd’hui célèbres dans le monde pour leurs bijoux en argent fabriqués entièrement à la main.

Leurs particularités ? Les parures sorties des ateliers des artisans Karens sont quasiment pures et sont composées à 99 % d’argent. C’est d’autant plus impressionnant sachant que l’argent est réputé pour être mou. D’où la nécessité de le mélanger avec d’autres matériaux pour pouvoir le travailler. Pourtant avec des gestes et un savoir-faire ancestraux, cette tribu arrive très bien à façonner l’argent massif. Je peux déjà vous certifier qu’en dehors de leur originalité, mes bracelets birmans résistent parfaitement au choc et ne me donnent pas d’allergies.

(Credit photo : Creative Commons Dietmar Temps)

Écrit par Zoé le dans Les bijoux ethniques

Si vous avez aimé, faites le savoir !

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : j5jaew7iq4